Journalisme sportif en Suisse : comment se spécialiser?

Vous êtes féru de sports depuis votre jeune âge et songez à effectuer des études de journalisme ? Vous souhaitez devenir consultant pour une célèbre chaine sportive et vivre de votre passion ? Dans ce cas, pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable en devenant journaliste sportif ?

Grâce à internet et le développement des chaines de radio et de télévision, le métier de journaliste sportif n’a jamais été aussi tendance. En effet, les jeunes diplômés en journalisme sont de plus en plus attirés par ce métier, à la fois moderne et exigeant.

Mais que faut-il faire comme études pour devenir journaliste sportif ? Quelles sont les caractéristiques qu’il faut avoir pour exercer ce métier ? C’est ce que le présent article se propose de vous montrer !

Qualifications pour devenir journaliste sportif en Suisse

En Suisse, pour devenir journaliste sportif, il faut poursuivre des études supérieures en journalisme après l’obtention de son baccalauréat. La Suisse compte de nombreux établissements, publiques et privés, qui dispensent des formations en journalisme sportif. Accessibles avec un bac +2 ou bac +3, ces écoles sont agréées par l’état et reconnues par la profession. Par ailleurs, de nombreuses universités et autres écoles non reconnues proposent des formations débouchant vers ce métier.

Caractéristiques du journaliste sportif

Exercer le métier de journaliste sportif est un rêve pour de nombreux jeunes passionnés par le sport et son actualité. Si vous songez à devenir journaliste sportif, voici quelques qualités qu’il est indispensable d’avoir.

Culture générale 

Un bon journaliste sportif est une personne instruite dont les connaissances couvrent plusieurs disciplines. En plus d’avoir d’excellentes connaissances sur l’actualité du sport et de son histoire, le bon journaliste sportif dispose d’une vaste culture générale aussi. Une culture générale qui lui sera d’une grande utilité si jamais il est amené à improviser en commentant des événements sportifs en direct, par exemple.

Capacités rédactionnelles 

Un journaliste sportif est régulièrement amené à effectuer des comptes rendus, à rédiger des lettres ou écrire des articles pour la presse sportive. Par conséquent, de bonnes capacités rédactionnelles sont indispensables pour exercer ce métier dans les meilleures conditions.

Sens de l’analyse et esprit critique 

Sans un bon sens de l’analyse, un journaliste sportif ne peut pas faire long feu dans un milieu où la concurrence ne fait pas de cadeau. Si vous êtes étudiant en journalisme, apprenez à développer votre sens de l’analyse et vote esprit critique. Des qualités indispensables pour apporter des analyses probantes et fiables dans une discipline aussi tactique que celle du sport.

Carrière de journaliste sportif et possibilités d’évolution

Le journaliste sportif commence généralement être par être stagiaire au sein d’un organe de presse. L’apprenti est alors amené à effectuer des remplacements, rédiger des billets sur l’actualité sportive, et faire des interventions en tant que consultant. Au fil du temps et au gré de l’expérience le journaliste va gravir les échelons et occuper des postes à responsabilité. Il peut notamment devenir rédacteur en chef de la rubrique sportive ou présentateur d’une émission de radio/télévisée dédiée au sport et à son actualité.

Salaire d’un journaliste sportif débutant

Un journaliste sportif débutant touche en moyenne un salaire de 1500 CHF par mois. Les opportunités d’évoluer dans ce métier étant nombreuses, le salaire du journaliste peut augmenter considérablement au bout de quelques temps.